Les 4 ports de La Rochelle


Lundi matin, quand nous avons quitté le centre d’hébergement, il faisait mauvais. Il y avait beaucoup de vent et il pleuvait. Alors, nous n’avons pas pu visiter La Rochelle comme nous le souhaitions : au lieu de visiter la ville à pied, nous avons visité les différents ports en car. Une dame qui s’appelait Véronique nous a expliqué. Elle nous a dit qu’il y avait quatre ports à La Rochelle.
Sur le vieux port, on a vu la tour St Nicolas et la tour de la Chaîne. Comme il pleuvait de plus en plus fort, nous ne voyions plus rien à travers les vitres. La tour de la Lanterne était toute floue.
Quand cela s’est calmé, nous étions près du bassin à flots à côté du vieux port. Il y avait de beaux voiliers: des catamarans et d’autres bateaux de plaisance.
Puis nous sommes arrivés au port des Minimes. C’est le port de plaisance. On l’a construit exprès: c’est l’un des plus grands ports de plaisance d’Europe. Pour aller sur les bateaux, il fallait passer sur des pontons qui montent et qui descendent avec la marée. Des centaines de bateaux y étaient attachés.
Ensuite, nous sommes allés au port de commerce, le port de La Pallice. Il y a plein d’entreprises. Les céréales sont récoltées dans la région et sont stockées dans des grandes tours: des silos. Puis, elles partent vers d’autres pays. Un peu plus loin, on a vu des aires de stockage de bois, recouvertes de troncs d’arbres venus d’Afrique. Un petit manitou chargeait un camion et le conducteur choisissait les grumes en fonction de leur taille. Il n’était pas facile de manoeuvrer car il y avait beaucoup d’eau. Le port de La Rochelle est très important pour le trafic du bois:c’est l’un des premiers d’Europe.
Au port de pêche, le port de Chef de Baie, nous avons longé le bassin où des bateaux attendaient, et nous avons contourné des filets qui attendaient d’être réparés.

Ensuite, nous nous sommes arrêtés devant le bâtiment de la marée. C’est là que les pêcheurs déchargent et vendent leur poisson; les mareyeurs l’achètent et le vendent aux poissonniers. Ils le mettent en caisses l’envoient dans les magasins. Nous sommes passés devant une salle d’ordinateurs, c’est là que se fait la vente. Plus loin, nous avons vu des personnes qui travaillaient à mettre le poisson dans des caisses.

D'après Jordan et Dylan

Suite


Le grand départ

Sommaire