A la découverte du ruisseau

(Livradois-Forez - Mars 2009)


L'après-midi, nous avons joué un moment aux balançoires et aux tourniquets. Puis une dame, qui s'appelle Céline, nous a rejoint. C'est une scientifique, spécialiste de la nature. Avec elle, nous sommes partis pour aller explorer le ruisseau. Nous avons d'abord traversé la forêt et nous avons suivi un sentier qui descendait. Parfois nous devions nous baisser pour passer sous les arbres morts.
Bientôt, nous sommes arrivés au bord du ruisseau. Céline nous a proposé deux activités. La première consistait à pêcher les larves dans le ruisseau. De nombreuses larves vivent dans le ruisseau. On en trouve dans le courant fort ou dans le courant doux, sous les arbres, dans le sable, sous les rochers ou sur les rochers suivant ce qu'elles préfèrent.
Pour les attraper, nous allions dans l'eau. Il nous fallait des passoires, et être patients. On grattait la terre pour déranger les larves au fond du ruisseau. Il fallait gratter le fond en amont de la passoire. Les larves étaient prises par le courant et étaient retenues dans la passoire. Une fois péchées, on les mettait dans des bacs.
On devait aussi schématiser le ruisseau. Il fallait marquer les endroits où le courant était fort ou faible, là où il y avait le sable ou les rochers, les endroits abrités. Comme nous étions à l'ombre et qu'il faisait froid, nous sommes remontés au centre pour continuer notre découverte. C'était difficile, parce qu'il ne fallait pas renverser les larves dans les bacs.

Au centre, nous nous sommes installés au soleil. On a fait des groupes pour observer notre pêche. Céline nous a donné des feuilles pour que nous classions les larves par famille. Il fallait compter les larves, pour savoir si le ruisseau était pollué ou pas car suivant les larves que l'on trouve, cela montre la pollution du cours d'eau. Après, avec l'aide de Céline, nous avons noté le ruisseau : la note était de 15/20, ce qui n'est pas mal du tout.

Hugo et Alban

 


Suite...

   

 

Accueil du site