Loriane et la bague

par Alizée et Meggie

Il y a longtemps, une dame du nom de Blanche de Castille rendit une petite visite au propriétaire du château de Fressac, car ils étaient amoureux en secret. En redescendant du château courant dans les broussailles - car, elle était pressée -, elle tomba et perdit sa bague qui glissa sous les rochers, dans les cailloux.
Quelques années plus tard une jeune fille du nom de Loriane allait chercher de l’eau à la rivière pendant que ses parents étaient au village. Soudain, elle entendit gratter, se retourna et vit un sanglier, elle se mit à courir car elle avait très peur. Elle regarda derrière elle pour voir si la bête y était toujours, et elle trébucha puis tomba dans un trou profond, juste à côté du château. Elle perdit conscience à cause de ce terrible choc.
Un moment après, elle reprit connaissance et elle vit un endroit sinistre plein de débrits de pierres et de cafards. Il n’y avait pas de lumière, seulement un petit rayon de soleil. C’était un endroit à faire peur et elle poussa un horrible cri qui fit trembler les murs du château. Mais personne ne l’entendit.
Soudain, elle sentit une petite forme sous ses doigts et elle reconnut une bague. Pendant ce temps ses parents inquiets de ne pas voir revenir leur fille se mirent à la chercher de-ci de-là mais ne la trouvèrent pas. Loriane encore sous terre entendit un bruit « tss ! tss ! »

C’était un serpent d’une taille colossale. Loriane se mit à courir dans tous les sens tout en serrant la bague de toutes ses forces. Elle trouva un coin pour se cacher et en profita pour la regarder attentivement : elle reconnut le signe B.C. Alors elle compris que c’était celle de Blanche de Castille. Mais elle ne put pas la regarder longtemps car le serpent était malin.
Ses parents désespérés cherchaient encore et soudain ils entendirent les cris horribles. Ils se dirigèrent vers l’endroit d’où ils provenaient. Quand ils arrivèrent, ils reconnurent la voix de leur fille.
« Maman, papa ! je suis coincée et un serpent me court après ! 
- Oh là là ! Oh là là ! Mon Dieu, ma fille ! Il faut l’aider ! Vite ! Vite !
- Tiens bon ma puce ! dit le père
- Faites-moi sortir ! »
Ils grattèrent pour élagir le trou. Quand le passage fut élargi, elle sortit rapidement mais sa poche s'accrocha à une racine, et elle tira tellement fort que son habit se déchira. Quand Loriane fut sortie, ils rebouchèrent le trou et le serpent se fit écraser. Une fois tranqille, elle eut le temps de se reposer de souffler un grand coup.
« Tu sais Maman, j’ai trouvé la bague de Blanche de Castille elle est là, dans ma poche regarde… mais où est-elle passée ?
- Mais tu es sûre que c’était sa bague ?
- Oui, oui.
- Bon, ça ne fait rien, le plus important c’est que tu sois vivante, viens on rentre. »
Mystère… et aujourd’hui encore, on ne l’a toujours pas retrouvée…


Retour