Les bergers

Guillot criait "Au loup!", un jour par passe temps

Un tel cri mit l'alarme aux champs

Tous les bergers du voisinage courrurent au secours

Guillot se moqua d'eux. Ils s'en retournèrent honteux,

Pestant contre son badinage. Mais rira bien qui rira le dernier.

Deux jours après, un loup avide de carnage,

Un véritable loup cervier,

Malgré notre berger et son chien,

Faisait rage et se ruait sur le troupeau

"Au loup, s'écria-t-il, Au loup!"

Tout le hameau rit à son tour. "A d'autres, je vous prie, répondit-on, l'on ne nous y prend plus."

Guillot le goguenard fit de cris superflus.

On crut que c'était fourberie

Menteur n'est jamais écouté,

Même en disant la vérité

Richer

Sommaire