Architecture et organisation d'autrefois

La saline royale

 

L' entrée de la Saline Royale est bien particulière. Derrière six colonnes, on voit des blocs qui font penser à une mine de sel. De chaque côté de la porte, deux sources laissent couler de la saumure. Au-dessus de l'immense porte, on voit un disque vide: autrefois, des fleurs de lys, le symbole royal, y était gravées. Par la porte, au fond de la "grotte", on pénétrait dans la saline.
On arrive alors au sommet d'un immense demi-cercle. Cinq bâtiments sont construits sur son diamètre, cinq autres sur l'arc de cercle. Une longue allée de gravier amenait directement à un bâtiment plus haut que tout les autres, au centre du diamètre: "la maison du directeur". C'est un bâtiment majestueux parce que c'est un symbole: le représentant du roi y logeait, et le roi est au-dessus du peuple.
Tout en haut, il y avait un oculus. Cet oeil représentait lœil du roi qui surveillait tout ce qui se passait dans sa saline. Le bâtiment servait aussi d'église et l'oculus éclairait l'endroit où se trouvait le prêtre qui célébrait la messe. A l'intérieur du bâtiment, se trouvent des escaliers. Pendant l' office religieux, les habitants de la saline se plaçaient dans la maison du directeur, autour de cet escalier. En bas se trouvaient les ouvriers, et, au fur est à mesure que l'on montait, on trouvait des personnages de plus en plus importants.
De chaque côté du bâtiment du directeur étaient placées les bernes. Dans chacun de ces bâtiments, on trouvait quatre grandes poêles. Dans ces immenses cuves, on faisait chauffer la saumure. L'eau s'évaporait et laissait place au sel. Dans les bernes, une chaleur intense régnait, la buée envahissait tout l'atelier et c'était très pénible.

Comme on ne pouvait pas vivre dans ces conditions, les ouvriers étaient logés dans les premiers bâtiments de l'arc de cercle: les berniers. Chaque famille avait une pièce à elle seule. Les logements étaient chauffés par plusieurs poêles de chauffage disposés à plusieurs endroits dans le bâtiment. Chaque famille avait aussi un jardin potager situé derrière l'édifice. Elle pouvait y cultiver toutes sortes de légumes. A l'époque, on considérait cette façon de loger les ouvriers comme un énorme progrès: la plupart des gens du peuple vivaient dans des conditions très misérables.

A l'est et à l'ouest des bernes: les commis. On y trouvait les contrôleurs: les commis de la gabelle s'occupaient de vérifier les quantités de sel produites pour lever l'impôt, et les commis de la saline vérifiaient et faisaient en sorte que le travail se déroule normalement.

En revenant vers l'entrée, sur l'arc de cercle, on trouve, à l'ouest, la maréchalerie. Les maréchaux, qui se servaient du fer pour entretenir les équipements de la saline, travaillaient et étaient logés dans ce bâtiment.

De l'autre côté, à l'est, était bâtie la tonnellerie. Là, on travaillait le bois, et on fabriquait les tonneaux qui servaient à conserver et transporter le sel.

Allison et Amandine

Pour en savoir plus...


Sommaire "Grains de sel"