La gabelle

Comme le sel était très important et qu'on s’en servait beaucoup, les rois décidèrent de le taxer.

En France, la gabelle apparaît au XIVième siècle. La gabelle ne pesait pas le même poids dans toute les régions: on ne la payait pas de la même façon, et elle n’était pas aussi lourde partout. Pendant quatre siècles et demi, de Philippe VI de Valois à Louis XVI, la gabelle fut appliquée en France.
On mit d’abord en place un système de greniers: on devait y acheter son sel. Les gabelous levaient l'impôt et en reversaient la recette au roi.
Puis Sully, le ministre d'Henri IV, inventa le système de la ferme. On adjugeait au plus offrant le soin de percevoir la gabelle pour un montant fixé. le roi n’avait plus à s’occuper de récolter l’impôt: le fermier qui avait déjà payé le roi, s’en chargeait. La gabelle était un impôt important pour le roi: c’était la deuxième source d’argent de l’État.
Pendant le règne de Louis XIV, Colbert réglementa encore la perception de la gabelle. La surveillance armée était faite par plus de 15000 hommes. Si quelqu'un était pris en train de voler, il allait en justice puis était envoyé aux galères. Plus tard se seront les douaniers du sel, les gabelous, qui feront la chasse aux contrebandiers.
Dans certaines provinces, l’impôt était particulièrement injuste. Les habitants étaient obligés d’utiliser du sel dans leurs plats et les agents de la gabelle avait même le droit de rentrer dans les maisons pour vérifier ou pour voir si les habitants n'utilisaient pas le sel destiné à la de conservation. Les gens qui n'avait pas besoin de sel étaient obligés de payer la gabelle en achetant des quantités déterminées de sel.
A cette époque, les gens qui prenait l'eau des saloirs à viande, qui utilisaient le sel de l'année précédente, qui faisait boire de l'eau de mer à leur animaux, les femmes et les enfants qui allait puiser l'eau près des clôtures des côtes était sévèrement punis et devaient payer une grosse amende.

Tao et Mélody


Sommaire "Grains de sel"