Le sel dans les plats

Voici un conte roumain, traduit et envoyé par nos partenaires roumains.
Nous l'avons illustré.


 

Il y avait une fois… car, s'il n'y avait pas, on ne le raconterait pas…

Il y avait un empereur. Cet empereur avait trois filles. Comme il était veuf, il adorait ses filles. Elles voyaient bien le grand amour de leur père, qui les gardait des maux et, elles aussi, voulaient faire oublier à leur père le chagrin de la mort de son épouse.

Illustration Anthony


Illustration Anna

Un jour, il demanda à sa fille aînée :
" - Ma fille, comment m'aimes-tu?
- Eh bien, mon père, je t'aime comme j'aime le miel, répondit-elle, après avoir pensé à ce qui était le plus doux au monde.
- Que Dieu te garde, ma fille ! "

 

Il s'en alla voir sa deuxième fille et lui demanda:
" - Et toi, comment m'aimes-tu ?
- Eh bien, mon père, je t'aime comme j'aime le sucre, papa !
- Que Dieu te garde, ma fille, et que tu m'apportes de la joie ! "

Ces filles étaient flatteuses : elles savaient montrer un amour plus grand qu'elles n'en avaient. L'empereur était très content, car il pensait qu'il n'y avait pas d'amour plus doux que le miel et le sucre.



Illustration Victor
En regardant la cadette, qui était très timide, il lui demanda :
" - Et toi, comment m'aimes-tu, ma fille ?
- Comme j'aime le sel dans les plats, papa ", répondit-elle d'un regard serein, en souriant avec un amour naturel et en baissant le regard, rougissant de honte d'avoir parlé.
Les autres filles rirent, en entendant cela. Le père, furieux, lui dit:
" - Viens ici, malheureuse ; tu n'as pas entendu comment m'aiment tes sœurs ? Et toi, tu n'es pas digne de mon amour !
Va-t-en avec ton sel ! "
Elle fut très triste, mais elle osa dire :
" - Pardonne-moi, mon père, je n'ai pas voulu te fâcher, J'ai pensé que l'amour que j'ai pour toi n'est pas plus grand que celui de mes sœurs, mais il ne l'est pas moins non plus. Le sel n'est pas moins bon que le miel ou le sucre…
- Ah, fit le père, tu parles ! Pars de chez moi, je ne veux plus te voir, et je ne veux plus entendre ton nom ! "

Illustration Simon
 

Sommaire "Grains de sel"